Back

« L’imaginaire doit cohabiter avec la réalité »

Professeure en anthropologie, Véronique Servais concède les avantages de la technologie comme alternative à l'enfermement des animaux, mais met en garde contre un risque de déconnexion avec la nature . . .

Contenu réservé aux abonnés. Rejoignez-nous à prix libre et sans engagement.

Déjà abonné ? Connectez-vous !